Helendarth

21 septembre 2007

partie 3 / TOME 1 ( 2 3 4)

. Les premiers insectes a arrivé aux niveaux de la Thaalgenok se furent découpé en deux ou en quarte par des coups portés avec une grande force et autant de précision, ce fut donc elle la première a plongé dans la masse grouillante de créatures noirs.

         Une fois la bombe chargée, chacun savait ce qu’il avait a faire, Helendarth lança un sort de confusion sur les innombrable engeance de la terreur pendant que Thures lançait une grenades dessus ; le chemin fut donc crée dans un bain de sang violacé des plus gluant et toutes la troupes s’y engouffra.

         Trois minutes plus tard la grande tour s’écroula sous son propre poids, mettant ainsi fin au règne des patriarches, en créant un grondement abyssal qui se propagea aussi vite que les éboulements, écrasants tous sur son passage faisant craquer la roche et broyant le métal ; l’onde  avançait a une vitesse phénoménal si bien que les cinq mercenaires furent pris au dépourvut quand le plafond commença a leur tombé sur la tête, et alors que ses camarades croyait leurs épopée fini Helendarth créa une bulle solide qui avala littéralement ses antagonistes pour les protéger de recevoir l’affalement du tunnel.

         Dans la sphère une énergie violacée circulait de part en part du bouclier en partant du sorcier vêtu de noir qui venait de tombé a genou comme si il venait de recevoir un terrible coup. Ses mains gantées lui couvraient presque intégralement la tête, pour se concentrer, mais l’on voyait entre ses doigts que ses yeux étaient ouverts, et tous surent alors que la bulle ne venait pas d’une incantation au dieu sombre mais bien de sa force mental qui ne semblait pas fléchir sous la masse de roches entassées au dessus d’eux.

Posté par touf_lapin à 18:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 septembre 2007

partie 2 / tome 1 (et peu etre le seul)

L’ex-inquisiteur se mit alors à la programmation de la bombe qui détruirait toutes les fondations de la tour et, tandis que ses doigts pianotaient sur les nombreuses touches de l’engin explosif, des grincements similaires à des plaques de métal qui se frottent, vinrent résonnées dans les oreilles de nos aventuriers, tous alors prirent leurs positions de combats en attendant d’apercevoir à quel ennemis ils avaient à faire. D’abord les grincements devines bruits puis ils laissèrent places aux  cris stridents qui se firent de plus en plus fort puis des lumières comme des lucioles jaunes apparurent et se transformèrent en feu follets virevoltants dans les longs couloirs tous liés par quatre. La troupe ne fut donc qu’a moitié surprit de voir s’abattre sur eux une vague de scolopendre géant tel une marée de carapaces ternis, à causes de rayures occasionnées par des combats qui avaient dut être très nombreux.

            Ces créatures sauvages étaient ornées de puissantes mandibules orange qui contrastaient avec leur bouclier marron, mais ce qui attirait surtout le regard était l’une des moins cruelles inventions des patriarches : « le casque de sentence » qui ornée de lames intérieurs provoquait chez son possesseur une envie considérable de tuer a cause de la douleur.

Posté par touf_lapin à 19:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 septembre 2007

partie 1 / tome 1

Ils avançaient depuis deux heures dans les longs couloirs souterrains qui les amèneraient sous la cité de platine, ce chemin tortueux était creusé dans la roche renforcée par une couche de métal recouverte de multitudes de mousses ternes aux relents de soufre. Le groupe était constitué de cinq membres chacun excellent dans son domaine ; celui qui ouvrait la marche était Thure le brave depuis la fin de la quatrième guerre mondial, mais dans la troupe on le surnommait «  l’armurier » vu l’attention pour a ces armes, des plus rares et puissantes, qu’il aimait plus que sa personne même. Venait ensuite Valtod qui était un ex-inquisiteur de l’ordre suprême, ordre qu’il disait l’avoir quitté après avoir découvert les expériences étranges qui se déroulait cachés de tous, il tenait la garde de sont arme serré dans sa paume, une épée de rubis ou courait le long de la lame une énergie fulgurante. Puis à leurs suites un sorcier de l’ombre, adorateur de Khaine le dieu assassin, dont personne ne savait rien sauf son nom : Helendarth, il portait une toge de velours noir avec un haut col et une capuche cachant de ce faite tout son visage, ses mains étaient gantées de cuire tout comme ses bottes. Quand aux deux autres l’un était un cyborg presque seulement robot parce qu’il avait subit l’explosion d’une bombe à impulsions différés de plein fouet, l’autre était une  Thaalgenok mi Homme mi serpent ce qui ne l’empêchait pas d’être une furie au combat grâce à ses griffes ,dur comme le roc.

Ils avaient été engagés par l’assemblé des chefs rebelle pour former ce groupe d’aventurier dans le but de détruire la tour d’argent, ou s’exerçait le commandement des patriarches (sortent de monarchistes dictateurs) qui avaient pris le pouvoir grâce à des pots de vin et des assassinas réussis et ainsi ils créèrent une horde d’humain des plus dociles excusant toutes leurs salles besognes. 

            Le groupe avançait a pas décidé dans ce labyrinthe de galeries oubliées de tous aussi appelé « ancien égout » et, malgré quelques centaines d’insectes étranges qui leur barraient la route de temps a autre, ils parvinrent à leur but.

Posté par touf_lapin à 20:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

BN euh non Lu !

salut,bonjours,coucou enfin bref yo !

ce qui va suivre c'est 1-une histoire

                             2-une histoire

                             3-ba ... une histoire !

il n'y a qu'une regle m'envoyé vos critique ,vos avis, et vos idées sur l'histoire (seul les enrichissant pour le texte seront retenus et pour les autres messages envoyez les a mon adresse !!)

Posté par touf_lapin à 20:23 - Commentaires [1] - Permalien [#]